Maintenant que l’on sait comment fixer ses tarifs, il est grand temps de récupérer son dû. Parce que c’est pas le tout de faire du bon taff, mais tu n’es pas là pour manger du bambou toute ta vie. Donc voilà plusieurs réponses à tes (nombreuses) questions.

C’est le moment le moins glam’ dans le quotidien d’une décoratrice, mais il est nécessaire en tant que chef de ton entreprise.

Car oui, ne l’oublie pas : tu es bien une chef d’entreprise, avec ses obligations et ses responsabilités.

Maintenant tu peux dire : « J’ai une boite à faire tourner moi ! »

Tes gentils clients, qui sont tout contents de ton travail et de tes conseils, doivent mettre la main à la poche. Et ils ne vont te la faire à l’envers.

Dans le cas d’un coaching déco

Pour les particuliers, c’est… particulier.

Ce que tu dois absolument faire, c’est de récupérer toutes tes sommes à la fin de ta prestation.

N’attend pas plus longtemps, ne laisse pas le temps traîner. Plus les jours passeront après ta presta, moins tu reverras ton argent.

Ce que je te préconise c’est soit :

  • demander un acompte à la prise du rendez-vous pour le bloquer (30 ou 50%). Comme ça, même s’il y a une annulation à la fin, hop, tu restes tranquille, tu auras déjà ce qu’il te faut. Et tu demandes le solde de la prestation à la fin du rendez-vous.
  • demande la totalité de la somme à la fin du rendez-vous. Le client est content, tu es contente de ta presta, tout le monde est content : ça vaut bien un ptit billet…
  • demande la totalité de la somme à la prise de rendez-vous. C’est un peu plus touchy au départ car on va te demander des garanties du genre « oh mais si ça ne me plait pas », « mais si je dois annuler »… donc si tu pars sur cette option, prépare tes réponses.

Dans tous les cas, ne rentre pas dans le jeu du « Envoyez moi la facture et je vous règlerai après ». Non, tu te fais régler, PUIS tu envoies ta facture. Pas l’inverse, car cela va se retourner contre toi.

C’est comme quand tu achètes en boutique, après le passage à la caisse, tu reçois la facture.

Et quand dois-tu envoyer la facture?

Bonne question, petit panda.

Perso, j’envoie ma facture quelques jours après, genre deux max. Pas de pression là-dessus, mais le fait d’envoyer la facture rapidos permet de laisser une image professionnelle dans l’esprit de tes clients. Cela renforce tes chances de te faire recommander.

Retiens bien : ne pars jamais sans ton chèque. Règle d’or du panda.

Pour les professionnels, tu risques moins de faire de coaching déco. Mais si jamais cela t’arrive, les entreprises règlent en général entre 10 et 90 jours APRES la réception de la facture.

Pense bien à cela pour ne pas te faire avoir avec ta trésorerie.

Pour les plus grosses prestations

Que ce soit particulier ou entreprise, la règle sera la même : morcèle le règlement, n’attend pas la fin pour facturer le tout.

En gros, tu peux faire de deux façons :

  • une première moitié à la signature, et le solde à la fin de la presta ;
  • un tiers à la signature, un tiers au premier rendez-vous et le solde à la fin de la presta.

Tu peux choisir d’autres façons de procéder, surtout si la prestation est particulièrement longue.

Pour chacun de ces paiements, tu dois avant tout fournir une facture, avec un délai et tes différents moyens de paiement.

Il est important que tu ais au moins la moitié de la presta payée à la présentation des esquisses.

Pourquoi ? Car le client peut arrêter la prestation en cours, et ne plus donner aucune nouvelle.

Et cela n’est pas ce que l’on peut appeler quelque chose de cool. Cela n’envoie pas du bambou.

Pour te prémunir, dès que tu fais un gros travail, demande un paiement pour ne pas te retrouver le museau dans l’eau.

Et si le client n’est pas content… ?

Cela peut arriver que ton client te dise qu’il n’est pas content de ton travail et qu’il justifie de cela pour ne pas te payer.

Tout d’abord, ne rentre pas dans le conflit. Il y a souvent une raison derrière son mécontentement. Tu peux la découvrir en lui demandant « Pourquoi il n’est pas content ? ».

Déjà, cela te permettra d’améliorer ton service, et de répondre à certaines questions avant qu’elles n’arrivent à l’avenir.

Ensuite, reste ferme sur le fait de te faire payer. Tu as fait ta presta consciencieusement. Quand tu es au restaurant et que tu n’as pas aimé le plat, tu pars sans payer ? C’est exactement le même cas ici. A moins d’avoir fait une faute professionnelle, tu dois te faire payer.

Vois d’abord si tu peux régler la cause de son mécontentement. Puis explique lui que tu as engendré des coûts pour venir et que tout travail mérite salaire.

Essaie de faire l’analogie avec son métier pour qu’il se rende compte du tort qu’il te fait : « Vous êtes expert comptable. Si vous faites un bilan comptable, et que votre client n’aime pas votre conseil et qu’il refuse de vous payer à cause de cela, vous ne seriez pas d’accord, non ? Pour moi c’est la même chose : je vous ai donné mes conseils, mon temps et mon énergie, il est important que vous me payez pour cela. »

Que faire si le client a des difficultés pour payer ?

Cela arrive parfois, et ce n’est pas forcément de sa faute. Comprends et analyse la situation pour voir si c’est du lard ou du cochon.

Si c’est une vraie galère, comme il peut tous nous arriver, montres-toi compréhensible et trouve une solution qui peut lui aussi l’arranger.

Par contre, tout travail mérite salaire. Donc cette solution doit te permettre de te faire payer de la façon la plus sécurisée possible.

Quelques options :

  • Tu peux demander un chèque, avec une date d’encaissement plus lointaine.
  • Tu peux proposer un paiement en plusieurs fois, sans frais (pour le client). Mathieu utilise pas mal GoCardLess : tu définis avec ton client un plan de paiement en plusieurs fois, et tu lui envoies le lien. Il clique, remplis ses coordonnées bancaires, et hop, il sera prélevé tous les mois.
  • Tu peux aussi faire ce paiement en plusieurs fois par chèque MAIS tu dois avoir en main tous les chèques avec leur date d’encaissement. Encore une fois, ne pars pas sans les chèques… Dans ce cas, je te préconise de prévenir ton client quelques jours avant l’encaissement du chèque pour éviter les mauvaises surprises. Certains clients sont tête en l’air.

Que faire quand le client ne donne plus de nouvelles ?

Déjà, fais souvent des relances. Ne lâche pas le morceau. Utilise le mail, le téléphone, le courrier, frapper à leur porte ou utiliser des pigeons voyageurs.

Varie toujours les moyens de communication, car il se peut que ton client malhonnête te filtre.

Cet argent t’est dû, tu dois te battre pour l’avoir. Par contre, selon la somme en jeu, ce qui suit dépendra de la situation.

Si la somme est assez importante, alors tu devras sortir l’artillerie lourde.

Fais un courrier recommandé avec accusé de réception pour indiquer qu’il s’agit de ta dernière relance avant de faire appel à une entité compétente. Si tu n’as pas de réponse sept jours après la réception de la lettre, alors tu fais appel à un cabinet de recouvrement.

Cela te coûtera une part de la somme, mais tu vas récupérer le reste. Pour faire en sorte que ta somme soit récupérée, il faudra que tu donnes au cabinet les devis, échanges par mail ou textos, une copie de ton courrier recommandé. Avec toutes ces pièces, tu maximises tes chances de recouvrer ton dû.

Si jamais il t’est impossible de récupérer cette somme importante, alors il faudra aller en justice. Dans ce cas, tu feras appel aux services d’un avocat. Mais franchement, c’est dans le pire des cas.

En conclusion

Fais toujours en sorte de récupérer la totalité de la somme le dernier jour de la prestation. Ne laisse pas le temps traîner. Tu as mérité cet argent, et il est absolument nécessaire pour que ton entreprise tourne correctement.

Maintenant que tu sais comment faire, tu n’as plus qu’à !

Bon courage petit panda 🙂

Pour aller plus loin :

PS : On a créé une une communauté et un espace de partage et de conseils : le groupe des décoratrices, on t’attend avec impatience.