Maintenant que tu te lances dans l’arène, tu te rends peut-être compte que certaines choses sont difficiles à obtenir.

Comme par exemple… un nouveau client ?

Le nom d’un bon artisan ?

Le contact du responsable de l’agence immobilière du centre-ville ?

Et puis, passer ton temps à faire du porte-à-porte ou à téléphoner à tout l’annuaire des pages jaunes : non merci !

Personnellement, quand j’ai démarré, je me suis rendu compte qu’il m’était difficile de faire ces choses.

Le démarrage de mon activité était d’autant plus compliquée que je restais plutôt… cloîtrée chez moi.

Je ne voyais aucun autre pro de manière régulière. Car tout ce qui se rapprochait du « réseau » me faisait hérisser le poil, un peu comme ça :

Je détestais partir à la rencontre de ces costumes-cravates coincé dans leur costume à parler petit chinois.

Mais Mathieu m’a convaincue de faire autrement, et de me faire un peu violence : j’ai commencé il y a trois ans à « réseauter ».

Autant te dire que ça a été un changement radical dans mon entreprise. Depuis, pas possible de faire autrement. Le réseau m’a tellement apporté que je me fais un devoir de t’en parler.

Plus tôt tu commences, plus vite tu verras le résultat.

Ok, Amandine, tu es bien gentille. Mais qu’est-ce que tu appelles réseauter ?

Ma définition du réseau

Pour moi, le réseau est l’ensemble de toutes les personnes qui te connaissent de près ou de loin et que tu peux contacter sans te faire rejeter comme une malpropre.

Ces personnes sont reliées entre elles par des liens familiaux, pro, perso, associatifs… nourris par la confiance.

Quand je dis réseauter, je parle de toutes les actions que tu vas faire pour développer ce réseau.

Bon ok, j’ai compris ce qu’est un réseau. Mais concrètement, qu’est-ce que cela m’apporte ?

Les avantages du réseau

Le fait de développer ton réseau peut te rapporter beaucoup de choses :

  • de nouveaux prospects
  • le nom de bons artisans (si tu veux en savoir plus à ce sujet, va lire notre article subtilement intitulé : « Comment trouver de bons artisans » )
  • des prescripteurs qui donneront ton nom aux bonnes personnes
  • de la visibilité car ton nom circulera plus
  • une belle image car on parlera de toi en bien (sans que tu le saches)
  • avoir des conseils sur ton entreprise et tes projets
  • travailler sur de plus beaux projets, auxquels tu n’aurais jamais eu accès seule
  • faire des ventes plus facilement, car quand tu es recommandée par quelqu’un de confiance, alors on a déjà confiance en toi…

Bref, tout un tas de choses positives peuvent arriver grâce au réseau. Et surtout, cela te permet de ne pas prospecter « en dur » comme ils disent. Car ton réseau travaille pour toi.

Bon, ça ne veut pas dire que tu restes les mains dans les poches, car tu dois toujours être active, mais… les choses sont plus simples.

Ok Amandine, j’ai compris que le réseau est important. Maintenant, dis-moi comment bien faire les choses.

Ton réseau existe déjà

Peut-être tu te dis, comme moi au départ, que tu n’as pas de réseau.

A vrai dire, tu cotoies toujours les mêmes personnes, et malheureusement, dans ce petit carnet d’adresses, il n’y a pas le numéro du PDG de BoConcept.

Dommage.

Tu dois repartir de zéro. Construire ton réseau qui est inexistant.

 

En fait, tu as déjà un réseau, mais tu ne l’as peut-être jamais vraiment exploité.

En gros, ton réseau se décompose en quatre grandes familles :

  • tes relations personnelles (famille, amis, amis de la famille)
  • tes relations issues de tes études (primaire, collège, lycée, études supérieures, formations)
  • tes relations professionnelles (anciens jobs, stages, aussi bien collègues que clients ou prestataires)
  • tes relations loisirs (sport, asso, activités culturelles, humanitaire)

Fais un rapide exercice, et liste 5 à 10 noms de personnes que tu connais parmi ces quatre familles.

Tu te rendras compte que même si l’exercice est difficile à faire, tu as déjà des noms.

Donc tu as déjà un réseau.

Regarde parmi ces noms quelles sont les personnes qui ne connaissent pas bien ton métier parce que tu ne leur en as jamais parlé.

Reprends contact avec eux : ce sera ta première action de « réseautage ».

Va à la rencontre de réseaux pro

L’étape suivante, que j’ai passé avec douleur mais qui a été salvatrice, est de partir à la rencontre des réseaux professionnels.

Il en existe des tas, et tu vas sûrement en croiser pas mal qui ne te correspondront pas.

C’est pas grave : le but est surtout que tu sortes de chez toi 🙂

 

En rencontrant ces personnes, tu vas te confronter à d’autres réalités professionnelles, et rencontrer plus facilement des prescripteurs ou des artisans partenaires.

J’ai connu ça: j’ai rencontré des archi, des artisans, des agences immo, des boutiques… Et ça m’a clairement faciliter la tâche par la suite.

Tu as différents types d’évènements de « réseautage » professionnels :

  • les clubs d’affaire comme le BNI ;
  • les apéros comme le Web Apéro ;
  • les petits déjeuner à thème ;
  • les soirées de réseau ;
  • les meet-ups ;
  • les évènements proposés par des incubateurs, des pépinières ou les chambres de commerce…

En général, ils sont référencés sur notre ami Google. Une petite recherche et hop tu trouves l’info.

Vas à ces évènements avec une amie au départ si tu ne te sens pas à l’aise. Les choses iront mieux par la suite!

Développe ton réseau local

Tu peux aussi développer ton réseau local.

Va à la rencontre des acteurs publics comme ta mairie, la chambre des métiers et celle du commerce.

Rencontre aussi des propriétaires de boutiques de déco, indépendantes de préférence. C’est en général plus facile de te présenter et laisser ta carte.

 

Il existe aussi sûrement des espaces de coworking dans ta ville. Souvent, ils proposent des sessions découverte.

Profites-en pour aller rencontrer des pros et des acteurs locaux.

Enfin, tu peux aller à la rencontre des offices de tourisme. J’avais été surprise par l’accueil de l’office de Tourisme qui voulait proposer des ateliers déco.

Evidemment, j’avais accepté, puis mon nom est apparu dans la presse locale, gratos. Ce fût un vrai boost pour ma visibilité à ce moment là.

Dis-toi que de nombreuses opportunités vont s’ouvrir à toi dès que tu vas commencer à activer ton réseau. Ce sera à toi de les saisir.

Trouve ton noyau dur

Bon, maintenant que tu t’es un peu fait la main sur les différentes façons de rencontrer de nouvelles personnes, tu vas vite te rendre compte de deux choses :

  • le réseau, cela prend du temps et tu ne peux pas rencontrer la Terre entière
  • le feeling ne passe pas avec tout le monde non plus = tout le monde ne peut pas être ton amie.

Je te conseille de construire un « noyau dur », comme on fait Mathieu et moi.

Il s’agit de te trouver une 20aine ou 30aine de personnes avec lesquelles tu as pleine confiance. Tu connais bien ces personnes, ils te connaissent bien, et le but est de les voir régulièrement.

 

Plus tu vas les voir régulièrement, plus ils vont te pousser les portes de leur réseau. Et inversement.

Bref, une vraie stratégie donnant-donnant.

Tu ne connais peut-être pas encore qui fait partie de ce « noyau dur », mais laisse le temps faire son oeuvre et les meilleurs pandas se révèleront à toi, comme par magie 🙂

Ce sont avec ces personnes que tu pourras monter des partenariats, faire des actions en commun, et travailler sur de plus gros dossiers.

Apprends à mieux te présenter

Tu vas très très vite faire face à cette question : « et toi, qu’est-ce que tu fais dans la vie ? »

Et là, le blanc. Qu’est-ce que tu peux lui dire pour que ce soit à la fois intéressant et captivant ?

On ne va pas se mentir, la plupart du temps, c’est une démarche plutôt galère.

Je ne vais pas épiloguer sur le sujet, car Mathieu avait fait un gros article sur le sujet : Comment bien préparer son pitch de présentation ?

C’est sur un autre site, mais c’est assez complet tu vas voir.

Fait fonctionner correctement ton réseau

Maintenant, quelques règles de bonne conduite pour que tu ais la bonne « démarche réseau ».

Ces conseils sont tirés à la fois de notre expérience à Mathieu et moi, et de divers bouquins sur le sujet comme celui-ci, celui-ci aussi et celui-là.

Conseil n°1 : Donne, donne, donne…

Le réseau a une règle bien précise : donne avant de recevoir.

Ok je donne. Mais quoi ?

Tu donnes des conseils, du temps, des contacts, des idées…

Il y a trois grands niveaux d’aide : la famille, la santé et les finances.

Si tu cherches à aider quelqu’un, c’est en général sur l’un de ces trois aspects.

Conseil n°2 : Intéresse-toi aux autres

Ne reste pas en surface quand tu rencontres quelqu’un. Apprends à le connaître, à découvrir son histoire, ses rêves, ses passions.

Rappelle-toi la dernière discussion intéressante que tu as eu avec quelqu’un que tu ne connaissais pas ?

C’était sûrement une discussion qui portait sur des sujets plus profonds que vos activités.

Fais en sorte qu’un maximum de tes interactions soient intéressantes pour ton contact, et les gens te feront confiance plus rapidement.

Conseil n°3 : Apprends à solliciter l’aide des autres

A un moment, il faut aussi apprendre à demander de l’aide. Mais pour cela, il faut le faire après avoir donner quelque chose.

Ne demande pas illico presto à quelqu’un que tu as rencontré de l’aide. Laisse un peu le temps faire.

Mais dès que la confiance est installée, ne sois pas hésitante : demande franco si la personne peut t’aider sur tel truc (ex: peux-tu me mettre en contact avec X ?) et la raison (ex : pour lui présenter mes activités.)

 

Cela facilitera grandement ta vie 🙂

Conseil n°4 : Viens régulièrement aux nouvelles

Maintenant que tu as fait un premier contact, viens régulièrement aux nouvelles. Pour ça, la meilleure façon de procéder est de les rejoindre sur les réseaux sociaux.

Le lien est établi, tu n’as plus qu’à revenir aux news de temps à autre. Rebondis sur leurs actualités ou envoie-leur des infos qui te paraissaient pertinentes pour eux.

Conseil n°5 : Tiens tes contacts au courant

Et fais en de même pour toi. Quand ils t’ont donné un conseil ou un contact, tiens les informé de l’avancée des choses.

Profites-en pour les remercier de leur aide, et que tu leur en es reconnaissante. Et précise-leur de te solliciter pour que tu les aides à ton tour.

Ce sera la meilleure façon de faire fonctionner ton réseau 🙂

 

Maintenant, c’est à ton tour : envoie du bambou dans ton réseau !

Tu as les grandes idées pour développer ton réseau, il ne te reste plus qu’à y aller.

Démarre déjà par comprendre ton réseau actuel, liste les noms. Et regarde qui pourrait te filer un premier coup de main.

Puis va à la rencontre d’autres professionnels dans des clubs d’affaire ou des apéros.

Et trouve ton réseau rien qu’à toi.

Dis moi dans les commentaires comment tu développes ton propre réseau, si tu as des conseils en particulier que je n’ai pas donné dans cet article ou si tu veux simplement dire bonjour 🙂

PS : On a créé une une communauté et un espace de partage et de conseils : le groupe des décoratrices, on t’attend avec impatience.